Appel à candidature Résidence d’artiste au Lycée Patrimoine/Fablab/Art Contemporain

le

Résidences d’artistes en Atypie

Résidence d’artiste au Lycée Martin Malvy
31220 Cazères sur Garonne
Le Lycée Martin Malvy et PAHLM, Pratiques Artistiques Hors Les Murs, s’associent pour proposer une résidence à un artiste plasticien au sein du Lycée.
Patrimoine/Fablab/Art Contemporain

Le Lycée Martin Malvy
Inauguré le premier septembre 2020, le lycée Martin Malvy est construit en bois, verre et béton sur un terrain arboré de quatre hectares. Il pourra accueillir jusqu’à 1200 élèves.
C’est un lycée polyvalent avec des filières générale, technologique et professionnelle. Il est déjà connu pour sa filière professionnelle « de niche » : la filière des métiers d’Arts céramique, rare en France.
L’identité du lycée se construit chaque jour autour de projets incluant ces caractéristiques écologiques et pédagogiques. Les liens artistiques entre ses filières y sont privilégiés : ce fil conducteur est une source de savoirs, de motivation, de plaisir et d’enrichissement culturel qui façonnera l’avenir du lycée.

PAHLM, Pratiques Artistiques Hors Les Murs est une structure associative qui propose que les pratiques artistiques s’installent là où on ne les attend pas. En proposant des résidences dans des lieux atypiques au cœur des territoires, PAHLM cherche à démocratiser les pratiques plastiques contemporaines. PAHLM veut y associer les notions de patrimoine historique et culturel, d’incongruité, d’iconoclasme, de développement durable et surtout de sensibilité à l’humain qui habite ou fait vivre les lieux. PAHLM veut s’appuyer sur les réseaux culturels et solidaires des territoires.

La résidence
Ce temps de résidence sera avant tout initié par un projet artistique. La dimension expérimentale du projet de l’artiste et son développement fera partie intégrante de sa réappropriation par l’équipe pédagogique du Lycée.
L’artiste devra faire des propositions, en accord et dans le prolongement de sa démarche artistique, mais qui s’inspireront du contexte du Lycée, de ce qui le constitue :
– sa modernité architecturale
– ses objectifs écologiques : traitement paysager, système à énergie positive, orientation optimale en termes d’ensoleillement et de maîtrise thermique.
– sa filière artisanat, tournage, céramique, émaillage
– ses filières générales
– la présence dans le Lycée de 2 plâtres de Frédéric Tourte, sculpteur local néo-classique à l’envergure nationale, accueillis, à partir de septembre 2021, par le lycée, en tant que patrimoine local remarquable, pour leur restauration sur place en lien avec la filière artisanat. Certaines parties des plâtres étant manquantes ou abimées.
– un Fablab avec 2 imprimantes 3D à technologie FDM (Fused Deposition Modeling), 2 fraiseuses à commande numérique 4 axes, 1 machine de découpe laser, 1 scanner 3D
– un local de cuisson céramique avec 5 fours
– 3 cabines d’émaillage
– 17 tours de potier et 6 tours pour la fabrication de moules en plâtre
– du matériel pour le travail de la terre crue (boudineuses, crouteuses manuelles, outillage de céramiste…)

L’artiste en résidence
 Il s’agira pour l’artiste d’interroger ce contexte, de s’en inspirer, de se l’approprier.
L’artiste devra maîtriser les outils numériques nécessaires à l’utilisation du Fablab du Lycée.
L’artiste devra être en mesure de travailler de manière transversale :  cours d’histoire et géographie, lettres modernes, sciences de la vie et de la terre, sciences économiques et sociales, mathématiques, cours de modelage, céramique, arts plastiques, clubs des lycéens, centre de documentation et d’information, etc., selon l’intérêt des enseignants et animateurs pour le projet, dans le cadre ou en extension de leurs projets et programmes pédagogiques.
L’artiste sera amené à rencontrer les élèves au quotidien, en partageant les temps de repas, les soirées d’internat, les réunions pédagogiques.
Des moments conviviaux seront organisés sur des temps forts pendant la durée de la résidence (conférences, rencontres, projections).
L’atelier de l’artiste sera ouvert aux élèves pour des rencontres informelles au gré des inter-cours et des temps de pause.
L’artiste interviendra dans les classes selon les projets pédagogiques engagés.
Des workshops et ateliers seront animés par l’artiste et des intervenants extérieurs dans le cadre de son projet avec les outils et matériels décrit plus haut.
Destinataires et publics :
– Tous les élèves du Lycée, section générale et technologique, les équipes pédagogiques seront mobilisés pour le projet.
– Le conseil de vie lycéenne sera engagé auprès de l’artiste et les délégués des classes seront médiateurs du projet au sein de chaque classe.
– Les parents et familles des élèves dans le cadre de portes ouvertes lors des restitutions et actions en lien avec le projet et par les communications du Lycée vers les parents d’élèves via l’ENT et les rubriques des enseignants.
– Les élèves du collège voisin dans le cadre de projets d’orientation.
Des invitations diverses seront faites aux structures culturelle locales pour nourrir le projet et interagir avec les Lycéens.
Le conseil de vie Lycéenne et les représentants des classes seront invités à la première rencontre avec l’artiste, en amont de la résidence, pour une réflexion sur son projet et son organisation.
Résidence de 30 jours ouvrés (6 semaines) minimum.
En amont, rencontre avec le Lycée, les acteurs culturels et associatifs semaine du 13 au 18 septembre. Ce temps permettra à l’artiste de rencontrer les acteurs locaux, l’équipe pédagogique et les lycéens et d’appréhender le contexte pour mieux projeter sa résidence.
Puis 5 semaines à répartir entre le 4 et le 23 octobre et le 8 novembre et le 11 décembre, selon les nécessités du travail de l’artiste et les actions culturelles et pédagogiques mises en œuvre

Médiation/diffusion
A la fin de la résidence sera prévu un temps festif de restitution de la résidence et une exposition dans la galerie de l’établissement avec la possibilité d’extension et d’itinérance de l’exposition dans d’autres lieux. Ce projet pourrait permettre l’activation du réseau de Fablabs du territoire.
Le Lycée et PAHLM, prendront en charge la médiation, la diffusion et la valorisation du projet auprès des publics, du réseau art contemporain et des réseaux éducatifs et culturels.

 Organisation matérielle
Honoraires 3000 € temps d’interventions auprès des élèves compris.
Frais de production 1000 € maximum sur factures, pris en charge par le Lycée. Le travail avec les ressources, matériaux et matériels trouvés sur site serait apprécié (partenariat avec ressourcerie locale, stock matériaux du Lycée, etc.)
Hébergement, restauration, déplacements, aide technique, pris en charge par le Lycée. Atelier mis à disposition.

Une présélection de 3 dossiers est effectuée par PAHLM sur la cohérence entre le parcours artistique, les compétences techniques, le dossier présenté et le contexte ainsi que l’originalité et la générosité des intentions.
La sélection finale sera réalisée par le jury du Lycée, enseignants associés aux élèves.
Les travaux déjà réalisés ne seront pas acceptés, il s’agit bien d’une production contextuelle.

A respecter scrupuleusement :
– Dossier à envoyer au format PDF obligatoirement en un seul fichier avant le 30 juin à 20h.
– L’intitulé du PDF doit mentionner obligatoirement le nom de l’artiste.

 Le dossier doit comprendre :
– Note d’intention
– CV
– Travaux réalisés commentés
– Textes biographiques
– Liens vers site, vidéos, photos, Facebook, etc.
– SIRET/URSSAF
Renseignements et précisions au 06 35 28 42 17
Dossiers à envoyer à contact.pahlm@gmail.com